ENTREPRISES ET MATRICE DE LA FRAGILITE


PARTICIPATION DE LA COPEMECO A L’ATELIER D’ELABORATION DE LA MATRICE DE LA FRAGILITE « NEW DEAL » AU ROMEO GOLF/KINSHASA

Pendant 3 jours, soit du 5 au 7 septembre 2012, la COPEMECO avait été invitée et a participé aux travaux de l’Atelier d’élaboration de la matrice de la fragilité à ROMEO GOLF appelé New DEAL. Deux cadres avaient représentés la Structure, il s’agit de l’Administrateur NSIKU WA NSIKU Socrate et du Secrétaire Exécutif National, Monsieur KASANDA Théo Pierre.

L’Administrateur Madeleine ANDEKA y était également pour le compte de la Société Civile.   En quoi consistaient les assises ? Quels sont les origines du New Deal ? Que dit-il ? Quelle en est l’implication de la RDC ? L’objectif de ces assises était de formuler un certain nombre des propositions relatives au développement durable pour assurer l’efficacité de l’aide, par les grandes puissances économiques, aux Etats en situation de fragilité, afin de les amener à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).   Pour la première fois, le 02 décembre 2008 s’est tenue à Paris, à l’OCDE une rencontre internationale par le Groupe de 5 pays pilotes (Afghanistan, RCA, Siéra Leone, Timor leste et RDC) autour du « Dialogue International sur la Construction de la Paix et le Renforcement de l’Etat ». NEW DEAL qui comprend les partenaires au développement de l’INCAF (International Network on Conflict and Fragility) et les pays dits le G7+, dont l’objectif était de dégager un consensus sur les priorités fondamentales quant à la construction de la Paix et au renforcement de l’Etat dans les pays fragiles. 

Il faut donc comprendre que le G7+ est un groupement à composition non limitée de pays et régions touchés par un conflit ou se trouvant dans une situation de fragilité. Créé en 2008 par les 7 pays pilotes, il se compose à ce jour de représentants des 17 pays, représentant près de 350 millions de personnes. Le 4e Forum de Haut Niveau sur l’efficacité de l’aide a eu lieu à Busan (Corée du sud), du 29 novembre au 1e décembre 2011 où 40 pays ont adhéré au « Partenariat de Busan pour une coopération efficace au service du développement qui est entrée en vigueur le 1e décembre 2011.   Le New Deal est donc une approche nouvelle qui définit 5 Objectifs de Renforcement de l’Etat et de la Consolidation de la paix (ORC) comme fondement pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).  

Quels sont les avantages du New Deal ?   Il engage les acteurs nationaux et internationaux sur une nouvelle façon de travailler ensemble pour soutenir la construction des Etats fragiles ; Il guide les décisions de financement aux niveaux mondial et national pour aider à garantir que tous les pays fragiles ainsi que leurs priorités clés de consolidation de la paix et de renforcement de l’Etat sont prises en charge. Les ORD aident à identifier les priorités de la consolidation de la paix et du renforcement de l’Etat au niveau des pays et guide la vision nationale, la planification et l’élaboration d’un compact pour sa mise en œuvre.   Les 5 Objectifs en questions du New Deal qui aident à atteindre les OMD sont :  Légitime politique : encourager des accords politiques inclusifs et la résolution des conflits Sécurité : établir et renforcer la sécurité des personnes. Justice : remédier aux injustices et accroitre l’accès des personnes à la justice. Fondements économiques : créer des emplois et améliorer les moyens de subsistance. Revenus et services : gérer les revenus et renforcer les capacités de prestation de services responsables et équitables.   Ces 5 ORD ont fait l’objet de la constitution des 5 ateliers correspondants.  

La COPEMECO a naturellement choisi d’être dans l’atelier 4, « les fondements économiques » où elle a vivement contribué.   Le New deal a une ligne de conduite appelée « le Principe Trust » qui consiste en :   Transparence : à tous les niveaux  et d’une façon continue ; Risques partagés : les risques sont gérés, évalués et pris en compte ;  Utiliser les structures pays : les tester/construire ou utiliser pour la fourniture des services ; Renforcer les capacités (Strengatening) : construire des Etats efficace, fonctionnel et florissante ; Prévisibilité de l’aide (Timeliness) : fournir une aide rapide, fiable et efficace.  

L’Atelier de lancement de la mise en œuvre du New Deal s’est tenu en RDC le 16 Août 2011. Celui-CI marque l’étape de l’élaboration de la matrice de la fragilité qui va identifier les causes, les moteurs des conflits, les indicateurs de progrès et les sources de résilience du pays. Des propositions fouinées ont été fournies, et les recommandations finales  lues et approuvées. Ces dernières (recommandations) nous seront transmises par les organisateurs (PNUD, Banque Mondiale, Ministère du PLAN & Mise en œuvre de la Révolution de la Modernité).                                                                                                                

Fait à Kinshasa, le 07/09/2012  

Le Rapporteur   KASANDA Théo Pierre                                                                         

Secrétaire Exécutif National   COPEMECO asbl

 

 

 

 
Matrice Préoccupations